A propos du shinobue
& de la musique japonaise​

La petite flûte traversière en bambou, le shinobue (篠笛), est utilisée au Japon dans divers styles de musique dont le minyo (musique populaire), la musique accompagnant les festivals (hayashi), le kabuki (le théâtre au 17e siècle) et le nagauta (le chant classique traditionnel japonais). Le shinobue est un instrument traditionnel connu et populaire au Japon.

La flûte est percée de 7 trous de jeu, l'intérieur est laqué. Elle donne une gamme diatonique majeure plus une altération permettant de jouer les modes les plus usités en musique japonaise. 

Gagaku : Originaire de la Chine et de la Corée, le gagaku est une musique de la cour qui est arrivée au Japon au 5e siècle et est devenue officielle au 8e siècle. Il y a le kangen (orchestre), le bugaku (la danse) et l'utamono (le chant). Dans cet ensemble instrumental avec les percussions, les instruments à cordes et l'instrument à vent, la flûte qui est utilisée s'appelle "Ryuteki" (竜) littéralement "Dragon flûte". Le sho (la petite orgue à bouche) représente la voix du ciel, le hichiriki (le petit instrument à double hanche) représente la voix de l'être humain et le ryuteki représente la voix du dragon qui lie la terre (humain) et le ciel. 

Souvent la musique du gagaku commence par une mélodie jouée par le ryuteki (la flûte) suivi par les shos. Avec la voix des être vivants sur terre, la musique de gagaku exprime l'univers.